06 60 92 27 64

Encore une fois, l’envie d’écrire sans même savoir ce qui va venir. Comme quelque chose qui sommeille en moi, se réveille et demande à sortir. Pour cela, je ne peux réfléchir à un thème, un plan ou quoi que ce soit, ça vient comme ça sans que je ne le commande.

Alors, le thème d’aujourd’hui?…….. La spontanéité! C’est drôle, ça tombe bien; c’est exactement le processus d’écriture que je vous décrivais en intro.

Je ne l’avais pas vu venir celui-là! Mais c’est vrai que j’adore quand les choses se font sans préparation, dans la joie de l’instant. On ne se demande pas si ce que l’on va dire est bien ou mal, on le dit. On ne se demande pas si ce que l’on va faire est bien ou mal, on le fait. Pourquoi? Parce que c’est une évidence qui vient de l’intérieur; c’est le cœur, l’intuition qui parlent et pour ça, il faut bien entendu laisser de côté le mental qui planifie tout! Moins je réfléchis, plus c’est juste. Je dis simplement OUI!

Rien que le mot spontanéité me met en joie. Je l’adore! Pourtant, depuis quelques années, les occasions de spontanéité dans l’action ont été plutôt limitées par les angoisses (pour les détails, lire l’article). Enfin, c’est ce que j’ai cru. Bon, en effet, décider de sortir ou accepter une sortie au dernier moment fut parfois compliqué voire impossible. Mais la spontanéité peut s’exprimer dans bien des domaines. Alors, je l’ai exprimée là où je le pouvais (à l’intérieur de ma zone de confort), dans des domaines que je n’avais pas encore explorés jusque là. Que de belles surprises au rendez-vous!

La première, l’écriture. C’est ce moment où je dois prendre mon ordi ou un stylo et du papier. Ce moment où quelque chose demande à s’exprimer. C’est toujours dans ce sens que ça se fait, jamais l’inverse. Je ne me force pas à écrire. C’est comme une porte que j’ai ouverte. J’ai voulu être beaucoup plus à l’écoute de mes besoins, de mes envies… J’imagine que l’envie ou le besoin d’écrire étaient présents en moi depuis bien longtemps mais je ne l’écoutais pas. Je n’avais même pas conscience qu’il était là. Et puis, aurais-je osé? Qui suis-je pour me lancer dans l’écriture et puis même publier des articles sur mon blog que tout le monde peut lire? Au fur et à mesure, je laisse l’écriture s’exprimer, c’est tout. C’est un processus. Si l’idée me vient c’est qu’elle est profitable pour d’autres alors je me laisse guider. Pas de hasard dans la vie, je n’y crois plus. Et puis, ça marche plutôt bien de se laisser guider alors pourquoi lutter?

Ensuite, il y a la parole. C’est ainsi que ma clairvoyance s’exprime le mieux. Ça sort tout seul, sans réfléchir. Il y a même des mots, des phrases qui sortent de ma bouche sans avoir traversé mon cerveau. C’est assez impressionnant et déroutant au départ. Je découvre ce que je dis quand je le dis, en même temps que les autres. Ou alors, j’ai une image et la décris… Ce qui est génial là-dedans, c’est la justesse de ce qui sort. C’est bluffant.

Quand je vois le temps que l’on peut mettre parfois à préparer un article, un discours, un projet ou tout simplement la réflexion qui a lieu dans la tête avant même de prononcer un mot; aujourd’hui je me rends pleinement compte que ça ne rendra rien de meilleur. Exit la croyance que plus l’on y passe de temps, plus c’est laborieux, réfléchi…mieux c’est. Bien au contraire!

Toujours à l’intérieur de ma zone de confort, j’ai développé ma créativité; qui n’est rien d’autre qu’une certaine forme de spontanéité. Une inspiration, une expiration. A nouveau, j’ai déconstruit ce que je croyais. Je me suis assise devant une feuille blanche, une toile et sans réfléchir, je me suis laissée inspirer de l’intérieur. Des idées de couleurs. Je prépare la peinture, page blanche en face de moi. Le pinceau à la main, je suis prête à le poser toujours sans la moindre idée du prochain geste qui va jaillir. C’est absolument génial. Je dis juste “je ne sais pas” et je me laisse guider sans intention de faire quelque chose de beau…

Paradoxalement, il m’a fallu du temps et du travail(?) pour être de plus en plus spontanée. C’est si contradictoire! Ça devrait être bien plus simple de faire les choses de façon spontanée et pourtant, non. On nous a élevé en nous apprenant à bien réfléchir avant d’agir. Au final, il nous est plus facile de faire mille détours que d’y aller franchement. Allez comprendre!

J’adore me plonger dans cet inconnu, la surprise de ce qui se peint à travers moi. Plus ça va, plus je suis étonnée de ce qui sort. Combien de fois ai-je pu dire “Alors ça, je ne l’avais pas vu venir!”

J’ai également conscience qu’à travers ces gestes non contrôlés, ce sont des parties de moi qui peuvent s’exprimer et donc  guérir. Quel soulagement je ressens quand je m’exprime librement, sans contrainte, peu importe le domaine!
Je crois que tout les moyens sont bons pour exprimer sa spontanéité, à chacun de trouver le sien. Mais une chose est sûre, cette spontanéité est précieuse et nous guérit au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Alors, exprimons la!

Magali

Lorem Phasellus ut id non sem, ut quis, ultricies elit. eget ipsum

Pin It on Pinterest

Share This